Home » Lecture du Visage
Studio Sindone YouTube

Suivez-nous here
sur YouTube!

Studio Sindone Vimeo

Suivez-nous here
sur Vimeo!


Suivez-nous sur Twitter!

Partager le lien!

Studio Sindone

Lecture du Visage

 

[...] tant il était défiguré, son aspect n'étant plus celui d'un homme,
ni son visage celui des enfants des hommes [...]
(Is 52,14)

Il était méprise et abandonné des hommes,
homme de douleurs et familier de la souffrance,
comme un objet devant lequel on se voile la face;
en butte au mépris, nous n'en faisions aucun cas.
(Is 53,3)

Cette page est con√ßue comme une aide √† la lecture du Visage du Seigneur. Cet homme, vrai homme et vrai Dieu, est l'Adonai d'Isra√ęl, tant attendu par toutes les g√©n√©rations depuis les si√®cles. Son visage √©tait ainsi au moment de la s√©puculture: un visage si d√©figur√© que personne ne pouvait le regarder au point de se couvrir la face du d√©go√Ľt que le spectacle pr√©sentait. C'est comme si son sang, comme ce qui se passe avec la lumi√®re dans la chambre noire, ait photographiquement impressionn√© dans la tombe la carte vierge qui nous est parvenue comme le Linceul. M√™me aujourd'hui, son sang est la lumi√®re et l'espoir de toutes les nations! Et pour l'homme de l'informatique des ann√©es 2000 cela constitue un message unique que nous cueillons √† partir de la technique scientifico-digitale, une technique qui se base trop souvent sur des pr√©textes id√©ologiques pour rejeter, expulser et se moquer de Dieu. Mais Dieu ne nous traitant de la m√™me mani√®re que nous le traitons, et par le biais pr√©cis√©ment de la technique qu'il nous a donn√©e continue √† se pr√©senter √† l'homme perdu et ancr√© dans le n√©ant lui donnant l'occasion de le conna√ģtre en se r√©v√©lant √† travers les diverses manifestations.


L'image suivante est le r√©sultat d'un traitement informatique. La correspondance math√©matique des nuances de couleur sur le Saint Suaire nous a permis de programmer les syst√®mes de fa√ßon qu'elles mettent en √©vidence et avec exactitude les empreintes de sang pr√©sentes sur le Linceul. Le Visage √©tait alors num√©riquement rendu visible par l'ajout d'illumination provenant du c√īt√© droit:

L'image du Visagedéjà à l'oeil nu vous pouvez remarquer les ruisseaux de sang, des ecchymoses et des blessures,

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

Le Visage: sang du frontl'intense et coagulée coulée de sang de son front,

Le Visage: les deux ruisseaux de sang du nezon voit clairement clairement les deux ruisseaux de sang qui sortent du nez,

Le Visage: le sang sur les cheveuxl'évidente et abondante coulée de sang sur les cheveux.

Une note à partir des annotations du Prof Tamburelli:
"On observe la nette incision du cartilage du nez, le trou sur la joue gauche qui semble être causée par le même coup qui a affecté son nez et sa joue droite"

L'Evangile de Matthieu 26,67 nous renseigne: "Alors ils lui crachèrent au visage et le frappèrent avec le poing; d'autres le souffletèrent". Est probable qu'un coup dans le visage peut avoir littéralement déchiré la joue et défoncé le nez, en enlevant une partie de la chair et du cartilage:

Le Visage: la lacération au nez et la jouela profonde lacération au nez et la coupure sur sa joue droite,

Le Visage: l'exportation à la pommette gauchela nette exportation à la pommette gauche.

Il a été possible de remarquer la fuite du sang et de caillots:

Le Visage: il ruisseaux du sang de son frontIn évidence le grand flux du sang qui descend à partir du front jusqu'à la barbe:

C'est comme l'huile précieuse qui, répandue sur la tête,
coule sur la barbe,
sur la barbe d'Aaron

(Du Psalm 133)

L'huile est un produit parfum√©, ayant des propri√©t√©s curatives, capable de p√©n√©trer profond√©ment, un signe de beaut√©, de joie, de prosp√©rit√©, mais aussi de la cons√©cration sacerdotale, comme en atteste l'appel √† Aaron, fondateur du sacerdoce juif. Le Christ est le dernier envoy√© du P√®re, la derni√®re parole du P√®re, LE Verbe du P√®re, celui qui accomplit la pl√©nitude du sacerdoce d'Isra√ęl pour le salut de toute l'humanit√©: Il est le Grand Pr√™tre √©ternel, toujours et pour toujours. Du haut en bas, de sa t√™te √† sa barbe son sang coule, coule comme une richesse, comme onction parfum√©e, comme baume salvifique pour l'humanit√©: par ses meurtrissures que vous avez √©t√© gu√©ris. (1Pt 2,24)

Le Visage: le caillot sur la frontLe sang qui coule forme un caillot sur la paupière gauche,

Le Visage: le caillot sur la lèvre supérieurecontinue à couler tout au long du nez et forme un autre caillot sur la lèvre supérieure,

Le Visage: la lèvre et la barbepuis sur la lèvre inférieure se divise en petits ruisseaux et imprègne la barbe,

Le Visage: les caillots de la frontvous remarquez les rides du caillot sur la paupière gauche en raison de le clignement.

Nous savons que les crucifi√©s devaient peser sur les jambes pour respirer. Le manque d'une base provoquait la mort par suffocation et l'effondrement orthostatique d√Ľ √† une hyperextension de la poitrine. Dans cette condition, o√Ļ il n'est pas possible d'expirer compl√®tement, s'interrompait pratiquement l'√©change d'air oxyg√©n√©. Le Saint-Suair nous montre comment sur le visage du Christ le sang avait d√©vi√© vers l'avant et vers la droite, par rapport √† l'inclinaison de la t√™te et les deux positions, √† savoir la pouss√©e sur les jambes et le rel√Ęchement.

Le Visage: le filet qui d√©vieUn filet de sang se s√©pare et commence √† coller sur le c√īt√© droit du nez,

Le Visage: le filet sang coagul√©vous voyez deux caillots de sang: un sur le c√īt√© droit du nez et un autre sur la l√®vre,

Le Visage: la bosse gonfl√©e sur le c√īt√© droit de la l√®vreen clair relief la bosse gonfl√©e sur le c√īt√© droit de la l√®vre,

Le Visage: sang des narines sur les lèvresvous remarquez la boule au centre des lèvres et des ruisseaux de sang sortant des narines,

Le Visage: la lèvre inférieurele sang coagulé sur la lèvre inférieure lui donne une apparence plus nette.

Du troisième chant du Serviteur du Seigneur
J'ai livré mon dos à ceux qui me frappaient,
et mes joues à ceux qui m'arrachaient la barbe;
je n'ai pas dérobé mon visage
aux outrages et aux crachats.
Le Seigneur Dieu m'est venu en aide,
c'est pourquoi l'outrage ne m'a point abattu,
c'est pourquoi j'ai rendu ma face semblable à un caillou,
et je savais que je ne serais pas confondu.
(Is 50,6-7)

 

Lettre de Saint Paul aux Philippiens - Hymne à la Kénose

Rendez ma joie parfaite: ayez une m√™me pens√©e, un m√™me amour, une m√™me √Ęme, un m√™me sentiment. Ne faites rien par esprit de rivalit√© ou par vaine gloire; mais que chacun, en toute humilit√©, regarde les autres comme au-dessus de soi; chacun ayant √©gard, non √† ses propres int√©r√™ts, mais √† ceux des autres. Ayez en vous les m√™mes sentiments dont √©tait anim√© le Christ J√©sus: bien qu'il f√Ľt dans la condition de Dieu, il n'a pas retenu avidement son √©galit√© avec Dieu; mais il s'est an√©anti lui-m√™me, en prenant la condition d'esclave, en se rendant semblable aux hommes, et reconnu pour homme par tout ce qui a paru de lui; il s'est abaiss√© lui-m√™me, se faisant ob√©issant jusqu'√† la mort, et √† la mort de la croix. C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement √©lev√©, et lui a donn√© le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de J√©sus tout genou fl√©chisse dans les cieux, sur la terre et dans les enfers, et que toute langue confesse, √† la gloire de Dieu le P√®re, que J√©sus-Christ est le Seigneur. (Fil 2,2-11)

Ces images rendent une idée lointaine, mais efficace de la façon dont la barbe, les cheveux et le Visage entier étaient complètement imbibés de sang. Et c'est vraiment à la cascade de sang descendue au Visage que nous devons le fait combien intéressant, pouvons-nous dire, comme photographiquement imprimé sur le Saint Suaire. Il n'est pas exagéré, en effet, il est vrai de dire que la Sainte Face du Christ était un masque de sang, défiguré, méconnaissable à tel point de se couvrir les yeux:

Le Visage: le sang coloréle sang, coloré, couvre toute la partie antérieure du Visage.

Il vaut la peine de relire le parole prophétiques d'Isaie:

[...] tant il était défiguré, son aspect n'étant plus celui d'un homme,
ni son visage celui des enfants des hommes [...]
(Is 52,14)

Il était méprise et abandonné des hommes,
homme de douleurs et familier de la souffrance,
comme un objet devant lequel on se voile la face;
en butte au mépris, nous n'en faisions aucun cas.
(Is 53,3)

Le Visage réel

Ainsi apparaissait donc réellement le Visage du Seigneur Jésus

Ce sont nos p√©ch√©s qui l'ont r√©duit √† cela; nos p√©ch√©s font du Christ un Roi bless√©, m√©pris√©, le plus bas des hommes; c'est nous qui, √† cause du p√©ch√©, causons cette douleur, tuons la Vie, la v√©rit√©, battons Dieu qui est la Vie, q'est l'√ätre en qui tout existe; mais o√Ļ a agi la mort du p√©ch√©, Celui qui est la Vie y remet la Vie avec sa propre personne, en s'offrant lui-m√™me en personne. Bien que correcte, il ne serait pas cependant suffisant de dire que "tuer est un p√©ch√©"; c'est plus juste au contraire dire que c'est le p√©ch√© √† √™tre meurtrier. Mais Celui qui est le Chemin, la V√©rit√© et la Vie ne peut pas √™tre tu√©! Vie et mort se sont confront√©es dans un duel cosmique, et la mort, toute mort, a √©t√© vaincue! La douleur qu'elle provoque en nous est vaincue par un amour plus grande! Le Christ est ressuscit√©! Le p√©ch√© n'a plus le dernier mot, la r√©surrection du Christ est r√©surrection pour nous d√©j√† en cette vie, et elle est signe du beau destin qui nous attend, signe de l'ab√ģme d'amour avec lequel le P√®re parle continuellement √† l'humanit√©, dans le Christ et √† travers l'√Čglise dans laquelle le Christ habite en pl√©nitude, disant: mes bien aim√©s, √©coutez mon Fils, retournez √† moi, je vous aime!